Qu'est-ce que la FATCA ? Comprendre la loi sur la conformité fiscale des comptes étrangers (Foreign Account Tax Compliance Act)

Le Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA) est un élément important des mesures prises par les États-Unis pour lutter contre l'évasion fiscale à l'échelle mondiale. En vertu de la FATCA, certains contribuables américains et institutions financières étrangères (FFI) doivent communiquer à l'IRS des informations sur les comptes financiers détenus par des contribuables américains. Ce guide aidera les entreprises à comprendre leur rôle dans la mise en conformité avec la FATCA et fournira quelques bonnes pratiques pour éviter la non-conformité. 

FATCA, ou Foreign Account Tax Compliance Act, est une loi fédérale américaine promulguée en 2010. Son objectif principal est de lutter contre l'évasion fiscale des citoyens et résidents américains détenant des actifs financiers et des comptes en dehors du pays.

La mise en œuvre de la réglementation FATCA sur les paiements internationaux impose aux institutions financières étrangères (FFI) de communiquer à l'Internal Revenue Service (IRS) des informations sur les comptes financiers détenus par des contribuables américains. Il s'agit non seulement des institutions bancaires traditionnelles, mais aussi des sociétés d'investissement, des compagnies d'assurance et de toute autre institution financière qui gère des revenus provenant des États-Unis.

La FATCA vise à améliorer la transparence fiscale au niveau international en exigeant des FFI qu'elles identifient et déclarent les comptes détenus par les contribuables américains, y compris les citoyens non-résidents. Son objectif ultime est de réduire l'utilisation des comptes offshore à des fins d'évasion fiscale.

L'application de la loi FATCA a des conséquences importantes pour les entreprises, en particulier celles qui effectuent des transactions internationales. La non-conformité peut entraîner de lourdes pénalités et nuire à la réputation, d'où la nécessité pour les entreprises de comprendre la loi et de s'y conformer.

Ce guide fournit une vue d'ensemble de la FATCA, y compris son contexte, ses mécanismes opérationnels, les exigences de conformité et les conséquences de la non-conformité. Bien que la FATCA s'applique à certains contribuables américains, ce guide se concentre principalement sur les implications de la FATCA pour les FFI.   

Introduction au FATCA

La FATCA a été promulguée en 2010 dans le cadre de la loi Hiring Incentives to Restore Employment Act (HIRE). Elle exige des FFI qu'elles identifient et déclarent tous les comptes détenus par des contribuables américains, tels que définis par l'IRS.

Dans un premier temps, la FATCA a été critiquée parce qu'elle imposait aux institutions financières étrangères de se conformer à la législation fiscale américaine. Cependant, il a depuis gagné le soutien d'autres pays et est désormais considéré comme un outil essentiel pour lutter contre l'évasion fiscale à l'échelle mondiale.

La mise en œuvre de la FATCA a également conduit à la signature d'accords intergouvernementaux (IGA) entre les États-Unis et d'autres pays, facilitant la mise en conformité des FFI opérant dans plusieurs juridictions.

Pourquoi c'est important, surtout pour les équipes de l'AP

La FATCA a des conséquences importantes pour les entreprises, en particulier celles qui effectuent des transactions internationales. Les équipes AP responsables des paiements doivent comprendre et respecter les exigences de la FATCA afin d'éviter les pénalités et les atteintes à la réputation.

Le non-respect de cette règle peut entraîner une retenue à la source de 30 % sur certains revenus provenant des États-Unis, notamment les intérêts, les dividendes et le produit brut de la vente de biens immobiliers. Cela peut avoir un impact significatif sur la trésorerie et les résultats d'une entreprise.

En outre, le non-respect de la FATCA peut également entraîner l'étiquetage d'une FFI non conforme, ce qui conduit à la perte de l'accès au système financier américain. Cette situation pourrait avoir de graves conséquences pour les entreprises opérant à l'échelle mondiale.

La genèse de la FATCA : pourquoi elle a été promulguée

L'origine de la FATCA remonte à la crise financière mondiale de 2008, qui a mis en évidence une évasion fiscale généralisée de la part de contribuables américains utilisant des comptes à l'étranger. Cette situation a entraîné une perte de recettes fiscales pour le gouvernement américain, estimée à plusieurs milliards.

L'accord FATCA a été adopté en réaction à cette crise, dans le but de combler les lacunes et d'accroître la transparence des transactions financières internationales.

Contexte et historique législatif

La FATCA a été promulguée à l'origine dans le cadre de la loi Hiring Incentives to Restore Employment Act (HIRE) en 2010. Elle a depuis été modifiée à plusieurs reprises, les changements les plus importants ayant été apportés en 2014.

En 2014, la FATCA a élargi son champ d'application pour inclure non seulement les personnes physiques, mais aussi les entités telles que les sociétés et les trusts. Il a également introduit une nouvelle obligation pour les FFI d'obtenir un numéro d'identification d'intermédiaire mondial (GIIN).

En outre, la FATCA a introduit le concept de "comptes récalcitrants", c'est-à-dire de comptes détenus par des personnes qui refusent de fournir des informations sur leur statut fiscal aux États-Unis. Ces comptes sont soumis à des exigences accrues en matière de déclaration et de retenue à la source.

Objectifs de l'accord FATCA dans le contexte de la finance mondiale

Les objectifs de la FATCA peuvent être résumés comme suit :

  • Lutte contre l'évasion fiscale des contribuables américains utilisant des comptes offshore
  • Accroître la transparence des transactions financières internationales
  • Promouvoir l'équité du système fiscal américain
  • Encourager le respect de la législation fiscale américaine par les FFI opérant au niveau mondial
  • Créer une norme mondiale pour l'échange d'informations entre les pays afin de lutter contre l'évasion fiscale et de promouvoir des pratiques fiscales équitables.

Dans le contexte de la finance mondiale, le FATCA joue un rôle crucial dans la promotion de la transparence fiscale et d'une fiscalité équitable. Il est considéré comme un outil clé dans la lutte contre l'évasion fiscale et a conduit à une coopération accrue entre les pays.

Comment fonctionne FATCA : Les mécanismes expliqués

La FATCA exige des FFI qu'elles identifient et déclarent tout compte détenu par des contribuables américains, y compris des citoyens non-résidents. Pour ce faire, les mécanismes suivants sont mis en œuvre :

Diligence raisonnable

Les FFI doivent faire preuve de diligence raisonnable pour tous les comptes nouveaux et existants afin de déterminer s'ils sont détenus par un contribuable américain. Elles doivent notamment obtenir des formulaires d'autocertification de la part des titulaires de comptes et vérifier leur statut fiscal auprès de l'IRS. Une diligence raisonnable est également requise pour certains comptes de grande valeur et pour ceux dont les revenus proviennent des États-Unis.

Rapports

Les FFI doivent communiquer à l'IRS des informations sur les comptes des contribuables américains, y compris les soldes, les intérêts, les dividendes et les produits bruts de la vente de biens. Cette déclaration est effectuée chaque année par l'intermédiaire du portail de déclaration FATCA. Il est essentiel que les déclarations soient exactes et effectuées dans les délais impartis pour garantir le respect de la loi.

Retenue à la source

Si une FFI identifie un compte récalcitrant ou ne respecte pas les obligations de déclaration, elle peut être soumise à une retenue à la source sur certains revenus d'origine américaine. Cette retenue peut atteindre 30 % du paiement effectué. En retenant l'impôt, la FFI aide le gouvernement américain à récupérer les recettes fiscales perdues et l'incite à se conformer à la FATCA.

Accords intergouvernementaux (AIG)

Les États-Unis ont conclu des AGI avec d'autres pays afin de faciliter la mise en conformité des FFI opérant dans plusieurs juridictions. Ces accords définissent d'autres méthodes d'échange d'informations entre les États-Unis et d'autres pays.

Ces mécanismes sont conçus pour accroître la transparence et la coopération entre les FFI et le gouvernement américain, afin de promouvoir un système fiscal plus juste et plus efficace. En se conformant à la FATCA, les FFI sont également en mesure de renforcer leurs propres mesures de lutte contre le blanchiment d'argent et de conformité fiscale.

Conformité à la FATCA : Qui doit se conformer et comment

En vertu de la FATCA, toute FFI opérant en dehors des États-Unis et disposant de comptes américains doit se conformer aux exigences en matière de déclaration et de retenue à la source.

Il s'agit des banques, des sociétés d'investissement, des compagnies d'assurance, des sociétés fiduciaires et d'autres institutions financières. Les entités étrangères non financières (NFFE) peuvent également être soumises à la FATCA si elles ont une participation substantielle ou des intérêts majoritaires détenus par des contribuables américains.

L'IRS tient à jour une liste des FFI sur son outil de recherche et de téléchargement de la liste FATCA FFI.

Pour se conformer à la FATCA, les FFI doivent s'enregistrer auprès de l'IRS et obtenir un GIIN. Elles doivent également mettre en œuvre des procédures de diligence raisonnable pour identifier les comptes américains et communiquer les informations pertinentes à l'IRS.

Le non-respect de la FATCA peut avoir de graves conséquences à la fois pour les FFI et pour leurs titulaires de comptes américains, ce qui rend la conformité essentielle pour toute entreprise opérant à l'échelle mondiale.

Critères pour les entreprises tombant sous le coup de la loi FATCA

Comme nous l'avons mentionné, toute FFI opérant en dehors des États-Unis et détenant des comptes américains doit se conformer à la FATCA. Il s'agit à la fois des institutions financières étrangères et des entités étrangères non financières qui répondent à certains critères. Ces critères sont les suivants

  • Avoir une participation substantielle ou des intérêts de contrôle détenus par des contribuables américains : Il s'agit de toute entité dont plus de 10 % de la propriété ou du contrôle est détenu par un contribuable américain.
  • Avoir des revenus significatifs provenant des États-Unis : Il s'agit des entités qui reçoivent au moins 50 % de leur revenu brut de sources américaines.
  • être classée comme une EENF (entité étrangère non financière) ayant des revenus passifs : Il s'agit d'entités dont l'activité principale consiste à investir, détenir ou négocier des actifs en vue d'en tirer des revenus passifs. 
  • Être une entité étrangère détenue par les États-Unis : Il s'agit de toute entité non américaine détenue par une personne ou une société américaine, directement ou indirectement.

En outre, toute entité considérée comme une "personne américaine" à des fins fiscales, y compris les sociétés de capitaux, les sociétés de personnes et les trusts, peut également être soumise aux exigences de déclaration de la FATCA. Cela inclut les entités détenues ou contrôlées par des Américains.

Comprendre le champ d'application de la FATCA

Le champ d'application de la FATCA varie en fonction de la taille et du secteur de l'entreprise. Les grandes sociétés multinationales peuvent avoir des exigences plus complexes en matière de conformité financière mondiale en raison de leurs opérations mondiales et de leurs multiples niveaux de propriété.

Les petites entreprises ou les startups disposant de comptes aux États-Unis peuvent également être soumises à la FATCA si elles remplissent les critères susmentionnés. Il est essentiel que toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d'activité, comprennent leurs obligations au titre de la FATCA et veillent à s'y conformer afin d'éviter d'éventuelles sanctions.

Voici quelques exemples de l'impact que peut avoir la FATCA sur des entreprises de tailles et de secteurs différents :

  • Une grande banque internationale ayant des titulaires de comptes aux États-Unis devra mettre en œuvre des procédures de diligence raisonnable et des systèmes de déclaration étendus pour se conformer aux exigences de la FATCA.
  • Une petite société de conseil disposant d'une filiale américaine peut être amenée à s'enregistrer en tant que FFI et à communiquer des informations sur tous les comptes américains détenus par ses clients.
  • Une compagnie d'assurance opérant uniquement dans un pays non américain peut toujours être soumise à la FATCA si elle a des titulaires de comptes américains. 

En fin de compte, le champ d'application de la FATCA peut varier considérablement en fonction des circonstances propres à chaque entreprise. Il est essentiel pour les entreprises de demander des conseils professionnels et de comprendre pleinement leurs obligations en vertu de la FATCA afin d'assurer la conformité et d'éviter les pénalités potentielles. 

Exigences de déclaration pour les FFI dans le cadre de la FATCA

Les FFI sont tenues de communiquer chaque année les informations suivantes à l'IRS :

  • Nom, adresse et TIN de chaque titulaire de compte américain
  • Numéro de compte et solde à la fin de l'année
  • Intérêts, dividendes et autres revenus perçus sur le compte au cours de l'année
  • Produit brut de la vente d'un bien dans lequel un contribuable américain avait un intérêt direct ou indirect

Exigences de diligence raisonnable pour les institutions financières étrangères (IFE)

Les FFI sont tenues de mener des procédures de diligence raisonnable sur tous les comptes nouveaux et existants afin de déterminer s'ils sont détenus par un contribuable américain. Il s'agit notamment de

  • Obtention d'une auto-certification de la part des titulaires de comptes concernant leur statut fiscal aux États-Unis
  • Examen des comptes préexistants afin d'identifier les indices de propriété américaine
  • Mener des contrôles préalables renforcés sur les comptes de grande valeur

Les FFI doivent également mettre en œuvre des procédures pour identifier et signaler tout titulaire de compte récalcitrant qui refuse de fournir des informations sur son statut fiscal aux États-Unis.

Sanctions en cas de non-respect des règles : Un aperçu prudent

Le non-respect de la loi FATCA peut avoir de graves conséquences pour les FFI et les contribuables américains. Les sanctions prévues par la FATCA en cas de non-respect peuvent inclure :

  • Une retenue à la source de 30 % sur certains revenus provenant des États-Unis
  • Perte d'accès au système financier américain pour les FFI non conformes
  • Impact négatif sur la réputation de l'entreprise et sur ses relations commerciales

Il est essentiel que les entreprises comprennent parfaitement les conséquences potentielles de la non-conformité à la FATCA et qu'elles prennent les mesures nécessaires pour s'y conformer. La recherche de conseils professionnels et la mise en œuvre de procédures de conformité solides peuvent contribuer à atténuer les risques de sanctions et à maintenir une position positive au sein de la communauté internationale des affaires. 

Meilleures pratiques pour éviter les sanctions

Pour éviter les sanctions potentielles et rester en conformité avec la FATCA, les entreprises doivent mettre en œuvre les meilleures pratiques suivantes :

Mettre en place des procédures complètes de diligence raisonnable afin d'identifier les comptes américains et de déterminer leur statut fiscal aux États-Unis.

Les banques et autres FFI doivent faire preuve de diligence raisonnable pour tous les comptes nouveaux et existants afin d'identifier les titulaires de comptes américains. Il s'agit notamment de recueillir des informations pertinentes, telles que les numéros d'identification fiscale, et de déterminer le statut fiscal américain de la personne. Les formulaires W-8 BEN (pour les personnes physiques) et W-8 BEN-E (pour les entités) de l'IRS sont utilisés comme outils de collecte d'informations.

S'enregistrer auprès de l'IRS et obtenir un GIIN

Toutes les FFI doivent s'enregistrer auprès de l'IRS et obtenir un GIIN pour se conformer à la FATCA. Cela permet à l'IRS de suivre la conformité et de s'assurer que les comptes américains sont correctement déclarés.

Former les employés aux exigences de la FATCA et aux procédures de conformité

Les employés chargés de traiter les transactions internationales et de gérer les comptes américains doivent être formés aux exigences de la FATCA et à leur rôle dans la mise en conformité. Cela permet d'éviter les infractions accidentelles et de maintenir l'intégrité des déclarations de l'entreprise.

Demander l'avis d'un professionnel

Naviguer dans les méandres de la FATCA peut s'avérer difficile pour les entreprises. Demander des conseils professionnels à des experts fiscaux ou à des sociétés de conseil peut aider à garantir la conformité et à atténuer les pénalités potentielles.

Tenir des registres précis de tous les efforts de diligence raisonnable et communiquer correctement les informations à l'IRS.

La tenue de registres précis est essentielle pour démontrer la conformité à la FATCA. Les entreprises doivent tenir des registres détaillés de leurs efforts de diligence raisonnable et déclarer correctement les informations à l'IRS afin d'éviter toute pénalité potentielle pour non-conformité.

Contrôler en permanence l'activité du compte afin d'identifier tout changement dans la propriété ou le contrôle des États-Unis.

Il est essentiel que les entreprises surveillent en permanence leurs comptes et identifient tout changement de propriété ou de contrôle susceptible d'avoir une incidence sur la conformité à la FATCA. Cela permet de s'assurer que toutes les informations pertinentes sont communiquées à l'IRS de manière précise et rapide.

Demander des conseils professionnels et se tenir au courant de toute modification ou mise à jour de la réglementation FATCA.

La FATCA est une loi en constante évolution, et les entreprises doivent rester informées de tout changement ou mise à jour de la réglementation. Le recours à des conseils professionnels peut aider les entreprises à rester en conformité et à éviter les sanctions potentielles en cas de non-respect de la loi.

En suivant ces bonnes pratiques, les entreprises peuvent atténuer les risques de non-conformité et conserver une position positive au sein de la communauté internationale des affaires. La conformité à la FATCA garantit non seulement le respect de la loi, mais favorise également la transparence et l'intégrité des transactions financières internationales. 

Choisissez Trolley pour des paiements conformes à l'impôt

Trolley fournit une plateforme de paiement basée sur le cloud qui permet aux entreprises d'envoyer efficacement des paiements conformes à la législation fiscale dans le monde entier. 

Restez en conformité avec les réglementations de l'IRS sur les entrepreneurs et les non-salariés en rationalisant l'intégration fiscale des fournisseurs avec la collecte des formulaires W-8 BEN et W-9, et l'archivage des formulaires 1099 et 1042-S. La collecte et la validation des formulaires, le calcul des retenues à la source, les paiements et les rapports fiscaux de fin d'année sont automatisés. 

Choisissez Trolley pour vos besoins commerciaux et assurez des transactions internationales transparentes tout en respectant les réglementations fiscales.

Contactez-nous dès aujourd'hui pour en savoir plus sur nos services et sur la manière dont nous pouvons vous aider à naviguer dans les méandres de la conformité fiscale aux États-Unis et dans l'Union européenne.

Partager cet article :

Rejoindre le Payouts Pulse

Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois dans votre boîte aux lettres électronique des informations essentielles, des nouvelles du secteur et tout ce qui concerne les paiements.

Plus d'informations à découvrir

Redevances musicales imprimées : Guide à l’intention des professionnels de l’industrie de la musique

Redevances musicales imprimées : Guide à l’intention des professionnels de l’industrie de la musique

Ce guide a pour but d'aider les professionnels de la musique à mieux comprendre...
Maîtriser l’art de l’octroi de licences d’échantillons : un guide pratique

Maîtriser l’art de l’octroi de licences d’échantillons : un guide pratique

Lisez pour comprendre les complexités de la gestion des droits d’auteur, des licences et des redevances...
Redevances de synchronisation : Un guide pour l'ère du streaming et des médias sociaux

Redevances de synchronisation : Un guide pour l'ère du streaming et des médias sociaux

Un guide sur les redevances de synchronisation - ce qu'elles sont, comment elles sont calculées, comment elles sont...
Comprendre les paiements : Comment les redevances d'exécution sont-elles calculées et déclarées ?

Comprendre les paiements : Comment les redevances d'exécution sont-elles calculées et déclarées ?

Ce guide sert de point d'entrée pour ceux qui cherchent à comprendre...

Prêt à commencer ?

Pour en savoir plus sur Trolley, planifiez une démonstration avec l'un des membres de notre équipe ou démarrez un chat avec un expert produit en sélectionnant la boîte en bas de votre écran.